A2H – L’AMOUR

L’amour est un vaste sujet parfois difficile à aborder. C’est pourtant le principal thème du nouvel album du sulfureux A2H. Nous avons eu la chance de l’écouter dans de merveilleuses conditions, au Studio de la Seine et sommes passés par toutes les émotions. Hyper productif, ce projet est le 14ème sorti par l’artiste depuis 2011 et semble être l’un des plus personnel.

 

 

Loin des titres sur la fumette et la tise, « A2 putain de H » se confie désormais sur une autre partie de sa vie : l’Amour.

 

Tout d’abord, il est important de noter la qualité sonore et esthétique de l’album. A2H nous livre ici un 18 titres – ce qui paraît énorme si l’on suit les références actuelles, aidé par de talentueux beatmakers et musiciens. C’est très agréable d’écouter un album de rap, qui n’a pas été produit comme du rap. L’objet est beau et les mélodies se mélangent entre hip-hop, rock et blues. Les mix, accords et arrangements en font un produit de qualité, nos oreilles remercient donc toutes les personnes qui ont travaillé dessus.

 

Voici pour la forme, attaquons-nous donc au fond. Il est difficile de chroniquer cet album car l’Amour est un sujet à le fois universel et totalement subjectif. A la première écoute, A2 semble plus nous parler de sexe que d’amour véritable. Mais le sexe étant partie intégrante de la relation amoureuse, pourquoi pas. Les nudes, sextoys et fessées sont donc largement représentées dans les premières tracks, ce qui satisfera tous les auditeurs en manque de vrai parler. Car si, comme moi, ce ne sont pas des sujets qui vous touchent particulièrement, on saura apprécier le fait qu’A2H est fidèle a lui même : il parle vrai et ne se censure pas.

 

La suite de l’album est beaucoup plus « profonde » (sans mauvais jeu de mot). Même s’il dit lui même qu’il dédie son album « à l’amour et au sexe » et qu’il « n’est pas là pour se marier » A2H rentre davantage dans les sentiments, comme par exemple sur Confiance, où il nous livre un morceau beaucoup plus introspectif. Ces sons semblent être regroupés pour une confession en musique, mélangeant légèreté et sincérité.

 

Pour finir, on pourrait dire qu’il y a 3 parties distinctes dans cet album que l’artiste a mit 1 an à produire, chacune contant une facette de ce qu’est la relation amoureuse.
Le taf est fait, on vous recommande vivement de jeter une oreille à ce projet qui vaut le détour, et attendons vivement vos commentaires et vos avis

 

 

On ne peut que vous conseiller d’aller applaudir ce show-man au Flow le 14 décembre prochain !

Au plaisir de voir les foules turn-up sur Zizi vengeur.

En attendant, apprenez fort les lyrics de Blues, plus beau single de cet album à mon goût.

Partager cet article :