DO YOUR THANG : QUAND LE RAP ROMAIN FORGE SON EMPIRE

Focus sur le rap italien, dans un pays sous-estimé et qui pourtant n’a rien à envier aux autres nations européennes. Si on parle déjà de Naples, du fait notamment de Sfera Ebbasta, découvert via son featuring avecSCH ou encore avec la bande son de la série Gomorra, d’autres villes tirent leur épingle du game.

Parmi ces villes, « Roma caput mundi » tente de retrouver sa place sur la carte du rap. Si les anciens comme Colle der Fomento on fait les beaux jours de la ville, de nouveaux jeunots tentent de reprendre le flambeau. Parmi eux on trouve le collectif Do Your Thang. Fondé en 2013 par une bande de jeunes nés entre la fin des années 80 et le début des années 90, le crew commence à se faire un nom dans le paysage musical italien.

La force de Do your thang c’est le collectif. Un peu à la manière de l’Animalerie en France, les rappeurs romains enregistrent des freestyles vidéo et sortent pléthore d’albums et de formats plus courts, collaborant les uns avec les autres au fil des projets, épaulés par des beatmakers maisons (Rubber SoulDj Alan Beez et BRBK). Quelques individualités apparaissent néanmoins chez Do Your Thang. Si le boom-bap, avec de jolies boucles de jazz, reste l’identité musicale dominante du crew, avec les rappeurs commeWilliam Pascal, qui commence à se faire un nom, et Pacman XII, d’autres facettes plus trap ou cloudrapsont explorée par Doc Borbuka et Mr Brown (regroupés au sein du duo  Doc x Brown).

Ne serait-ce que pour la beauté du multi-syllabique en italien, langue dont la tonicité épouse parfaitement la métrique du rap, allez écouter les sons du crew qui devrait exploser en Italie (et on peut l’espérer, commencer à s’exporter en France). 

 

Partager cet article :