L’ESPRIT HIP-HOP AU-DELÀ DE LA MUSIQUE

Toute l’Artich’family était unanime à l’exposition de Cebos : il faut que l’on parle de cet artiste! Non seulement parce que, pour être honnête, c’est un ami de la famille mais également car son travail est non seulement beau mais aussi profond et lourd de signification …

 

Djibril Nalcakan est plus connu comme Cebos Picsandlove, son nom d’artiste. C’est un jeune homme de 27 ans, originaire du 18ème arrondissement de Paris. Le look et la personnalité plutôt discrète, il a pourtant énormément de choses à dire lorsque l’on entame la conversation avec lui. Beaucoup l’on rencontré parl’intermédiaire du hip-hop, univers qu’il fréquente depuis son plus jeune âge. C’est via son grand frère qu’il rencontre d’abord les membres de la Scred Connexion, avant de devenir leur photographe attitré (et même parfois leur clippeur). Le monde du rap étant très petit, il devient rapidement ami avec de nombreux artistes qui n’hésitent pas à mettre en avant les clichés que Cebos prend d’eux, grandement reconnaissants de son talent.

Cependant, Cebos n’est pas un photographe de concert ou un shooteur de rappeur : c’est un photo-reporter. Il voyage à travers le monde (France, Brésil, Inde, Philippines, Éthiopie) pour découvrir des gens, des histoires, des paysages. Ce qui le singularise le plus est son noir et blanc. Vous ne trouverez jamais de photo couleur signée Picsandlove, et c’est qui rend son travail le plus impressionnant.

 

Mercredi dernier avait donc lieu le vernissage de son exposition « « Filippino » & « D’addis Abeba à Lalibela » » au centre FGO Barbara, en plein cœur de Barbès, quartier cher à l’artiste. Plus d’une centaine de personnes sont passées devant les 25 photos présentant le périple de Cebos aux Philippines et en Éthiopie. Entre paysages, portraits d’enfants et de personnes âgées, sourires et regards mélancoliques, Cebos offre un voyage fort en sensations.

 

 

Partager cet article :